LYON – Hôpital de la Croix-Rousse

France - Lyon 1999 › 2010

A Lyon, en haut de la colline de la Croix-Rousse, la composition ancienne de l’hôpital a installé un axe, une grandeur “classique“ qui domine en douceur le paysage de la ville, présence majeure et rassurante. Les nombreux agrandissements du XXème siècle y ont installé un désordre et les équipes médicales travaillaient dans le délabrement, avant la décision des Hospices Civils de Lyon de détruire et rebâtir tout le nord du cœur historique pour y installer un pôle de dix blocs opératoires, des urgences et consultations.

L’idée de base, qui a distingué ce projet lors du concours, est de prolonger le parvis central d’entrée par une longue terrasse bordée d’un mur de soutènement, sous laquelle s’installent les urgences et l’imagerie autour de patios.
Ainsi, ce très grand “plateau“ de travail horizontal sert aussi à aménager, par cette terrasse, le grand site en lui redonnant un ordre.

Le programme fonctionnel se met donc en place, par niveaux, avec les grandes répartitions suivantes :

> les deux niveaux bas consacrés à la logistique et aux parkings ;
> sous la terrasse, l’accueil des urgences, l’imagerie ;
> au niveau terrasse, l’accueil des visiteurs et des consultations ;
> et aux niveaux supérieurs : dans l’ordre, les blocs opératoires, l’étage intermédiaire à vocation technique, la réanimation et les unités de soins bien réparties par fédérations et secteurs.

La chance et l’opportunité sont de donner ici une vision globale de l’unité de l’hôpital dans la ville ; l’aménagement général du site doit aider à créer l’unité générale entre les divers bâtiments, d’écriture, d’aspect et d’époques différentes.Le principe est de prolonger et d’unifier le dispositif mis en place au travers les époques :

  • un axe majeur perceptible dès l’entrée (entrée piétonne).
  • un axe transversal qui relie par des galeries vitrées différents corps de bâtiments.

Ainsi une grande terrasse unificatrice est créée, sol commun aux bâtiments anciens et aux nouveaux bâtiments. Ceci nécessite une reprise sensible de la topographie du site. La forte déclivité du terrain à l’entrée (13 m de dénivelé) permet d’envisager un jeu de terrasses :

  • la terrasse principale donnant accès aux rez-de-chaussée des bâtiments (anciens et nouveaux)
  • une terrasse intermédiaire, niveau d’accès aux urgences
  • la terrasse d’entrée, grand « glacis » planté qui organise des parkings en « poches », et permet l’accès aux deux niveaux de parking enterrés sous le bâtiment.

maîtrise d’ouvrage

Hospices Civils de Lyon (HCL) – Maître d’Ouvrage d’exécution (Direction des Affaires Techniques)

surface

46 000 m² SDO SHON

paysagiste

Régis Guignard Méristème

equipe bet

SETEC Bâtiment, Ingénierie SERETE, Économiste ATEC