Les Hautes Formes PARIS

France - Paris 1975 › 1979

Dans les années soixante, il était planifié qu’une grande partie de Paris serait rasée, pour reconstruire les quartiers. Le XIIIème arrondissement, où se situe cet ensemble, fut lui ainsi totalement transformé. Dans les années soixante-dix, l’idée de la table rase fut abandonnée, la hauteur des immeuble limitée, et sur ce terrain en impasse, un concours fut organisé par la Régie Immobilière de la Ville de Paris et le Plan Construction, qui, au sein du Ministère de l’Équipement, avait organisé une sélection des jeunes architectes (le Programme Architecture Nouvelle).

Lors de ce concours, au lieu de projeter un seul bâtiment, Christian de Portzamparc propose la traversée d’une rue, une place et un ensemble de plusieurs petites tours et immeubles. Malgré la densité, nulle claustrophobie. De chaque lieu et chaque logement, visions proches et lointaines se combinent. Grâce au rythme des façades, aux arbres en pleine terre, à la rue, et son ouverture sur la ville, c’est un paysage architectural intérieur, calme, lumineux, qui est offert aux 210 logements. Après le concours de la Roquette (Paris, France), l’architecte réalisait ici, en grand, son travail sur le vide, sur l’espace défini entre les bâtiments. Ce projet a représenté très vite un manifeste démontrant comment une architecture contemporaine peut composer et jouer avec la ville existante. Il représente la première réflexion sur le thème de l’îlot ouvert qu’il développera dans les années quatre-vingt.

Programme

6 bâtiments – 209 logements sociaux – en association avec Georgia Benamo

Client

Régie Immobilière de la Ville de Paris (RIVP)

Surface

11 460 m²