NANTES – RÉSIDENCE PRAIRIE AU DUC

France - Nantes 2004 › 2008 Commande

Situé au centre de l’agglomération nantaise, l’île de Nantes est une ancienne friche industrielle qui s’étend sur 350 hectares. Le projet, qui regroupe un programme de 154 logements et de 580 m² de commerces, s’installe dans le plan d’urbanisme réalisé par la Société d’Aménagement de la Métropole d’Ouest Atlantique (SAMOA) en collaboration avec l’Atelier de Nantes. Ce plan d’urbanisme a permis une réinterprétation de l’îlot ouvert.
L’idée était d’entourer l’ensemble d’un socle, ceinture continue et homogène, matérialisé par une texture fibrée et rythmée de fenêtres verticales et irrégulières. Cette peau est composée de volumes divers horizontaux de 4 à 6 étages sur trois côtés. L’horizontalité de la ceinture fait apparaître quatre volumes verticaux de 10 étages ; un au Nord et trois au Sud. Sur le côté Sud, l’expression architecturale est plus libre et verticale. Enfin, des objets architecturaux colorés ont été posés sur cette peau et viennent contraster avec son homogénéité. Sur le boulevard de la Prairie au Duc, les façades de la ceinture sont animées par des commerces en rez-de-chaussée et par les halls d’entrée.

Le dessus du socle a été aménagé en jardin. Ce jardin-esplanade à usage privé permet aux habitants de traverser le jardin pour rentrer chez eux. Chaque immeuble possède ainsi deux niveaux d’accès : un sur rue, un autre sur jardin. Ce jardin est un ensemble planté de tamaris, à peine découpé par des cheminements qui s’y intègrent naturellement.
Au niveau des rues, des ouvertures ont été créées, dans chacune d’elles un arbre de grande taille vient signaler l’entrée du jardin. La perméabilité de l’îlot, ainsi assurée, permet d’apercevoir le jardin à partir de l’espace public. La placette située sur le boulevard de la Prairie au Duc est accessible au public tandis qu’une clôture vient marquer la limite privé-public sur les autres entrées vers le jardin.
Enfin, il est important de noter que par rapport à la capacité prévue par le plan-guide, le programme a été densifié afin de répondre au cahier des charges, qui demandait à la fois de respecter l’alignement sur rue et de créer des bâtiments en plots. En effet, pour créer des bâtiments en plots rentables et pour assurer l’équilibre financier du projet, la surface habitable a été augmentée passant ainsi de 9 700 m² à 14 500 m² de SHON. L’îlot a donc été pensé comme un tout, présentant une peau extérieure homogène et un cœur d’îlot arboré à l’architecture diversifiée.

PROGRAMME
Située au centre de l’agglomération nantaise, l’île de Nantes est une ancienne friche industrielle qui s’étend sur 350 hectares. Le projet qui regroupe un programme de 154 logements (répartis en deux parties, la première pour le Groupe Gambetta et la seconde pour la Caisse des Dépôts et Consignations) et de 500 m2 de commerce s’installe dans le plan d’urbanisme réalisé par la Société d’Aménagement de la Métropole d’Ouest Atlantique (SAMOA) en collaboration avec l’Atelier de Nantes. Ce plan d’urbanisme a permis une réinterprétation de l’îlot ouvert
CLIENT
Groupe Gambetta / Société CIPL
ACOUSTIQUE
Avel
PAYSAGISTE
Méristème
SURFACE
14 500 m² de logement + 500 m² de commerce SHON sur 6 057 m² de terrain